3 questions : Laurent Allard, PDG de OVH

3 questions : Laurent Allard, PDG de OVH

 

Récemment nommé, Laurent Allard, PDG de OVH livre son approche de la confiance numérique alors qu'OVH amorce un virage stratégique en s'ouvrant au « Business » des objets connectés.

 

Cyberisques NEWS : Quels axes essentiels développez-vous avec votre arrivée à la tête de OVH ?

Laurend Allard : Trois axes : de nouveaux services, une capacité de stockage en forte augmentation et le développement de nouvelles offres de partages des infrastructures a destination de start up. C'est nécessaire c'est le sens de l histoire. Au Moyen Age les villageois savaient répondre aux attaquants jusqu'au jour ou ceux qui les attaquaient ont pris d'autres armes plus efficaces. Du coup les villageois ont fait des châteaux forts et se sont regroupés. Chez OVH nous recevons jusqu'à 450 giga de trafic malsain pour nous attaquer. A ce « débit » certains de nos concurrents ont du renoncer a offrir leurs services lors d'attaques. Pas Nous. Nous nous disposons de ressources fortes pour nous défendre. Nous avions anticipé le château fort.

 

Qui vous attaque ?

Trois grandes « familles » de cyber-délinquants : des sources mafieuses, des sources « étatiques » et des sources « cyber-terroristes ». Je précise qu'il s'agit de tentatives pour nous « mettre à plat ».

 

Les récentes décisions de la Cour européenne sur les limites dans l'usage des accords dits de « Safe Harbor » vous inspirent quelles réflexions ?

Nous regardons avec attention ce qui se passe mais l'hébergement est relativement bien cadré. Nous devons nous organiser. Nous cherchons a nous placer dans des groupements notamment de services. Et nous nous intéressons en tant qu'acteur européen aux futures infrastructures que vont nécessiter les services liés à l'usage des données des objets connectés. C'est le sens des accords que nous passons actuellement avec des acteurs tels que Sigfox. C'est une évidence que le monde va être connecté. Nous voulons devenir une référence avec d'autres partenaires dans le textile notamment et l'informatique embarquée dans les voiture… Précisons que ce seront eux qui seront responsables des données qu'ils pourraient nous confier; Nous touchons a des domaines complexes.

Propos recueillis par Jean Philippe Bichard

 

 

                 Intégralité de l'article réservée à nos abonnés                   

 

 

 

CYBERISQUES NEWS premier service de Veille "Business & Cyber Risks" pour les dirigeants et membres des COMEX / CODIR

 

Abonnement individuel par eMail personnalisé

 

Renseignements Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

OVH

 

 

 

Les dossiers de Cyber Risques News

CYBERISQUES.COM premier service de Veille "Business & Cyber Risks" pour les dirigeants et membres des COMEX/CODIR

Renseignements   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Informations supplémentaires