Nov. 2013: McAfee dresse le bilan des menaces virales Paris, le 20 novembre 2013 – Même si la période des congés d’été rime souvent pour une majorité avec un ralentissement des activités, les cybercriminels semblent eux ne pas avoir pris réellement de

McAfee dresse le bilan des menaces virales

 

 

Paris, le 20 novembre 2013 – Même si la période des congés d’été rime souvent pour une majorité avec un ralentissement des activités, les cybercriminels semblent eux ne pas avoir pris réellement de vacances cet été. C’est ce que révèle McAfee dans sa dernière analyse des principales tendances de la cybercriminalité qui ont animé le troisième trimestre 2013.

« Cet été, nous avons ajouté 20 millions de nouveaux échantillons au « zoo » McAfee, dont le nombre total s’élève désormais à 170 millions. Nous avons également constaté quatre tendances majeures nécessitant, aussi bien pour les particuliers que les entreprises, de rester attentifs à la protection de leurs données », précise François Paget, chercheur de menaces au sein de McAfee Labs.

1/ Evolution des attaques sur les mobiles Android (+ de 30 %),

2/ Croissance des logiciels malveillants ‘signés’,

3/ Augmentation des spams (+ 125 %),

4/ Usage de monnaies virtuelles.

1/ Evolution des attaques sur les mobiles Android

Les chercheurs McAfee ont identifié une nouvelle famille de logiciels malveillants (Exploit/MasterKey.A) qui permet à un pirate informatique de contourner la validation/vérification de la signature numérique des applications corrompues. Ils ont également répertorié une nouvelle typologie de malwares qui, une fois installée, télécharge une seconde couche à l’insu de l’utilisateur.

2/ Croissance des logiciels malveillants ‘signés’

Cette tendance continue de croître en popularité, soit plus de 50 % d'augmentation sur le dernier trimestre.

Les logiciels malveillants ’signés’ remettent en question la validité de la plupart des certificats numériques actuellement en usage. Ils amènent également à s’interroger sur la manière dont les entreprises et les particuliers peuvent aujourd’hui distinguer les certificats valides des corrompus.

Du côté des mobiles, cette tendance est encore plus prononcée, avec une croissance de zéro à près de 25 % des échantillons de malwares Androïd enregistrées ces trois dernières années.

3/ Augmentation des spams (+ 125 %)

D’après les chercheurs McAfee, le pic de spams a été dopé sur le mois de septembre. Il serait notamment dû à des « snowshoe spammers » ou à des pratiques de marketing d’affiliation, visant à légitimer la marque vis-à-vis des consommateurs.

4/ Usage de monnaies virtuelles

Evalué en 2012 par Yankee Group à près de 47,5 milliards de $, le marché de la monnaie virtuelle attire de plus en plus les hackers. De par son absence de réglementation et de contrôle, il est aujourd’hui fortement sollicité pour le blanchiment d’argent. Il a également favorisé le développement de marchés parallèles sur Internet œuvrant dans la contrefaçon de médicaments, la vente d’armes, l’achat de stupéfiants, etc.

Bien que le plus connu de ces sites Internet, Silk Road, ait été fermé par l’application du 1er octobre, ces marchés illégaux persistent à l’image de BlackMarket, ne semblant pas prêt de disparaître de sitôt.

Les dossiers de Cyber Risques News

CYBERISQUES.COM premier service de Veille "Business & Cyber Risks" pour les dirigeants et membres des COMEX/CODIR

Renseignements   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Informations supplémentaires