PERSPECTIVES MARCHE: DONNEES

 

Repères Chiffres et Données : 2013

90% des données mondiales d'aujourd'hui ont été créées au cours des 2 dernières années et nous passerons de 1,2 en 2011 à 35 Zettabytes en 2020 dans le monde selon IDC
L'info déluge en chiffres
Emails


• 107 milliards (107 000 000 000 000) d'e-mails ont été envoyés dans le monde en 2010.
Médias sociaux / Mobiles
• 40% des français sont sur un réseau social (étude Arcep – Credoc)
• 140 millions de tweets sont envoyés chaque jour
• 30 milliards de documents sont ajoutés chaque mois sur Facebook
• 3 millions de vidéos vues par jour sur YouTube,
• 180 millions de blogs
• 135 millions de comptes LinkedIn
• 17 millions de Français possèdent un smartphone
• 4% de français possèdent une tablette numérique soit 2 millions de personnes.
• 63,6 millions de tablettes vendues dans le monde en 2011.
• 6 milliards de téléphones mobiles dans le monde.


Les dernières études montrent que le nombre d'informations en circulation, de toutes sortes et de toutes natures, fait plus que doubler tous les deux ans. Le volume des données numériques créées en 2011 atteindra le chiffre littéralement colossal de 1800 milliards de gigaoctets. Colossal et inquiétant, si l'on considère que moins d'un tiers de l'information présente dans l'univers numérique bénéficie d'un niveau de sécurité ou de protection minimal selon la fameuse étude du cabinet McKinsey sur le Big data. Ce même cabinet estime qu'en 2010, les entreprises ont stocké 7 Eo (exaoctets) supplémentaires de données. "Digital Universe" un rapport réalisé par IDC, indique que d'ici à 2020, les entreprises auront besoin de 10 fois plus de serveurs qu'aujourd'hui pour accompagner leur croissance. Ce qui constitue un défi, que beaucoup d'entre elles ne sont pas encore prêtes à relever.

L'info-Obésité de données déstructures :

90 % des informations créées ne sont pas structurées. Elles sont donc difficiles à analyser Face à ces contraintes, IDC prévoit que les logiciels associés au Big Data et les bases de données en mémoire telles que Hana de SAP (notre article) connaîtront un beau succès en 2012. A terme, les outils décisionnels (notre dossier) et les bases de données pour data warehouse pourraient même fusionner pour offrir de meilleures performances et de nouvelles fonctionnalités.

 

CYBERISQUES.COM premier service de Veille "Business & Cyber Risks" pour les dirigeants et membres des COMEX

Abonnement individuel par eMail personnalisé 40 envois / an

offre spéciale anniversaire 887 Euros* au lieu de 1199,00Euros

offre spéciale anniversaire : http://www.cyberisques.com/fr/subscribe

Chaque semaine l'équipe de CYBERISQUES.COM sélectionne l'essentiel de la veille "Business & Cyber Risks" stratégique pour les dirigeants et membres des COMEX:synthèse rapide de l'essentiel de l'actualité de l'économie numérique mondiale,sélection des chiffres indispensables, financement des cyber-risques, cyber-assurance, protection juridique des dirigeant,protection des actifs immatériels,solutions et investissements Secure IT stratégiques et cyber taskforce, protection et maitrise de données critiques des users VIP, veille cyber risks juridique etréglementaire, interviews stratégiques exclusives, jurisprudences, cyber-agenda... dans la boite mail de votre choix.


Pour suivre la première VEILLE "BUSINESS & CYBER RISKS"

http://www.cyberisques.com/fr/subscribe

Pour retenir les informations stratégiques, prévenir et couvrir financièrement vos actifs immatériels critiques, le service VEILLE "Business & Cyber Risks" de Cyberisques.com vous informe personnellement par une sélection rigoureuse et des analyses rapides et sans concession des meilleurs experts.

Cyber Risks & Entreprises:

Les cyber-menaces sont à classer en trois grandes catégories: le cybercrime, le cyberespionnage et le cyber-sabotage.  D’après la Global Economic Crime Survey du cabinet PwC, la cybercriminalité représente 28% des fraudes déclarées par les sociétés françaises en 2013. Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, (@NeelieKroesEU)a déclaré le 30 octobre 2014: «La sophistication et le volume des cyberattaques augmentent tous les jours.Ces attaques ne peuvent être contrées si les États agissent seuls ou si seulement quelques-uns d’entre eux coopèrent".

Selon l'UE, En 2013, les cyberattaques sur internet à l'échelle mondiale ont augmenté de près d’un quart et le nombre total de violations de données était de 61 % supérieur à celui de 2012. Chacune des huit principales violations de données a abouti à la perte de dizaines de millions d’enregistrements de données, alors que 552 millions d’identités ont été exposées. Selon plusieurs sources spécialisées, la cybercriminalité et l’espionnage ont entraîné entre 300 et 1000 milliards de dollars de perte globale en 2013.La valeur des données personnelles des consommateurs européens serait en effet estimée aujourd'hui à 315 milliards d'euros et pourrait s'élever à 1 000 milliards d'euros en 2020.

Challenge Cyber Risks & "Business impact" trois cas révélateurs en 2014:  SONY, MICHELIN, JPMORGAN CHASE

24/11:2014Les pirates qui ont infiltré le système informatique de Sony Pictures Entertainment l'ont complètement paralysé durant plusieurs jours. Ils ont "récupéré" selon des sources proches des "cyber mercenaires" 11 teraoctets de données à l'entreprise américaine, soit l'équivalent de près de 3000 DVD et de nombreux documents "personnels" et "stratégiques" propres aux employés de Sony.L'un d'entre eux détaillerait la liste des rémunérations de 6 000 salariés de Sony Pictures Entertainment, incluant celles de ses dirigeants et de son PDG, Michael Lynton, qui gagnerait 3 millions de dollars par an. Plus grave, la firme pourrait être victime d'un cyber-chantage suite à la diffusion de certains films qu'elle produit. Leurs contenus déplairaient aux "commanditaires" des "cyber-mercenaires" à l'origine de la cyber-attaque.

04/11/2014 Le fabricant de pneumatiques Michelin a été victime d'une escroquerie reposant sur de faux ordres de virement (Fraude au Président). Le groupe s'est fait dérober 1,6 million d'euros.  Quelque 700 faits ou tentatives d'escroquerie de ce type auraient été recensés entre 2010 et 2014.

8/10 /2014 Des pirates informatiques ont volé 83 millions de données personnelles de la banque américaine JPMorgan Chase. Le piratage réalisé en août est devenu le plus important de toute l'histoire. Selon les spécialistes, l'élimination des conséquences de l'attaque prendra plusieurs mois.(JPMorgan’s shares  JPM 2.15% have lost 1.3% of their value since the end of August, when the attacks were first announced.)

- En 2015, les campagnes de cyber-espionnage et de cyber-sabotage financées par des États, telles que les opérations DragonFly et Turla observées en 2014, ou encore le spyware très récemment analysé et rendu public Regin, constitueront toujours des menaces Face à ces cyber-menaces visant à soutirer des renseignements et/ou à saboter des opérations, les entreprises et administrations devront revoir leur politique de cyber-sécurité et donner la priorité à la sécurité, qui deviendra un investissement stratégique plutôt que tactique.

Pour toutes les entreprises victimes de ces cyber-attaques, lepréjudices financiers s'avèrent considérables en coûts directs ou indirects:atteinte à l'image de l'entreprise, dysfonctionnementsdes Systèmes d'information et Front Office, pertes d'exploitation, confiance entamée auprès des collaborateurs, partenaires, actionnaireset clients, pertes et vols d'informations stratégiques,avantages donnés aux concurrents...

CYBERISQUES.COM premier service de Veille "Business & Cyber Risks" pour lesdirigeants et membres des COMEX

Abonnement individuel par eMail personnalisé 40 envois / an

offre spéciale anniversaire887 Euros* au lieu de 1199,00Euros

http://www.cyberisques.com/fr/subscribe

Rappels: 

1 kilo-octet (Ko)
= 210 octets
= 1 024 o
= 1 024 octets, soit 2 à la puissance 10


1 méga-octet (Mo)
= 220 octets
= 1 024 Ko
= 1 048 576 octets

1 giga-octet (Go)
= 230 octets
= 1 024 Mo
= 1 073 741 824 octets

1 téra-octet (To)
= 240 octets
= 1 024 Go
= 1 099 511 627 776 octets

1 péta-octet (Po)
= 250 octets
= 1 024 To
= 1 125 899 906 842 624 octets

1 exa-octet (Eo)
= 260 octets
= 1 024 Po
= 1 152 921 504 606 846 976 octets

1 zetta-octet (Zo)
= 270 octets
= 1 024 Eo
= 1 180 591 620 717 411 303 424 octets

1 yotta-octet (Yo)
= 280 octets
= 1 024 Zo
= 1 208 925 819 614 629 174 706 176 octets

 

Big Data, le metteur en scène de l'information:


Pour le cabinet McKinsey Global Institute, qui a publié, en mai dernier, une étude sur le sujet, le phénomène de Big Data marque « le prochain cap pour l'innovation, la compétitivité et la productivité » pour les entreprises comme pour les organismes publics.
Le Big Data est né de l'émergence de données trop volumineuses pour être traitées à l'aide de techniques traditionnelles. En termes simples et selonzdnet.com, l'expression se réfère à des outils, des processus et des procédures permettant à une organisation de créer, manipuler et gérer de très grands ensembles de données.
Pour certains, ce phénomène n'est pas rattaché au volume de données mais à la possibilité de les traiter grâce notamment au Cloud computing et à l'open source.

Les dossiers de Cyber Risques News

CYBERISQUES.COM premier service de Veille "Business & Cyber Risks" pour les dirigeants et membres des COMEX/CODIR

Renseignements   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Informations supplémentaires